À partir de quel âge peut-on être opéré ?

Il faut avoir au moins 18 ans et une vision stable depuis plus d’un an.

• Peut-on opérer plusieurs défauts visuels associés ?

Oui, plusieurs défauts visuels associés peuvent être corrigés au laser, en une seule séance opératoire : par exemple la myopie et l’astigmatisme associés à la presbytie.

• N’importe qui peut-il être opéré ?

Non, il faut avoir une vision stable depuis plus d’un an et de pas avoir de maladie de l’œil. Temporaires ou définitives, les contre-indications à la chirurgie sont rares. Elles peuvent être liées à des pathologies préexistantes et seront dépistées lors du bilan ophtalmologique préopératoire (dépistage du kératocône, maladies générales, …).

• Opère-t-on les deux yeux en même temps ?

C’est généralement la règle pour les interventions au laser (lasik ou excimer). D’autres techniques, comme celle des implants, peuvent justifier d’opérer un œil après l’autre.

• Combien de temps la correction dure-t-elle ?

La correction de la vision est permanente. Votre œil conserve néanmoins toutes ses caractéristiques naturelles et reste soumis aux changements relatifs à l’âge qui surviennent après l’intervention.

• Combien de temps reste t-on à la clinique ?

Il n’y a pas d’hospitalisation. Il faut compter environ une heure sur place. La vision étant floue pendant quelques heures, prévoyez une personne capable de vous reconduire ou un taxi.

• Est-ce douloureux ?

L’intervention en elle-même est totalement indolore car elle est réalisée sous anesthésie locale avec quelques gouttes de collyre qui vont rendre l’œil insensible. Cependant, une sensation de grain de sable peut être ressentie peu de temps après l’intervention et pendant quelques heures.

• L’intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Actuellement la chirurgie réfractive n’est pas couverte par l’assurance maladie*. Cependant, certaines mutuelles ont des forfaits de prise en charge.
* Il est important de préciser qu’aucun arrêt de travail ne peut être délivré par le chirurgien.

• Cette intervention est-elle garantie ?

Chaque patient est particulier et comme pour toute chirurgie, il ne peut y avoir une garantie à 100 %. Cependant, les complications sont rares et le degré de satisfaction très élevé. Dans de rares cas, un retraitement peut être nécessaire pour corriger une myopie, un astigmatisme ou une hypermétropie résiduels.

• Peut-on traiter les fortes myopies ou hypermétropie par le laser ?

Au-delà d’une certaine limite, le traitement au laser n’est plus réalisable. D’autres techniques peuvent alors être envisagées selon le degré du trouble réfractif et de l’âge.

• Quelles précautions prendre les jours qui précèdent l’intervention ?

Ne plus porter vos lentilles : 3 jours avant pour les lentilles souples et une semaine avant pour les lentilles rigides. Le jour de l’opération ne vous maquillez pas et démaquillez-vous parfaitement la veille. Ne pas vous parfumer. Il est préférable de ne pas venir à jeun.